Un véhicule utilitaire pour l'Anartiste !

Un projet Vie local, Social business - Crée par L'Anartiste - Toulouse

Un véhicule utilitaire pour l'Anartiste !
L'Anartiste a besoin d'un véhicule utilitaire, quoi de mieux qu'un vélo-cargo pour des trajets urbains rapides, pratiques et propres? Aidez l'Anartiste à sillonner la ville au gré de ses fournisseurs!
Partager Exporter

  • Mon projet
  • Le fond:
    L’objectif de l’Anartiste est de donner un lieu à un temps, celui de la rencontre, du partage, de l’échange et de la discussion.
    L’Anartiste veut réunir les conditions nécessaires à l’agrégation de matériaux, de molécules, de particules, autant d’éléments différents et disparates qui, une fois amalgamés, mélangés formeront une matière nouvelle.
    Le « tissus » urbain et social, sera changé en kevlar, résistant aux discours stériles d’une élite dépassée et compromise, résistant aux pensées nauséabondes et toxiques pour les Êtres vivants et l’environnement; en un mot, la Nature.
    “L’Homme n’étant pas un empire dans un empire”, il est nécessaire de re-penser notre territoire, de l'habiter : ne vivons pas ensemble, habitons ensemble.
    Ce que souhaite être l’Anartiste, c’est un moyen de lutter contre la culture du narcissisme, contre la société du spectacle, d’inverser le processus et de passer du paraitre à l’être, de l’enveloppe à la substance. Quelle est-elle cette substance: intensité, puissance, désir, volonté, flux traversant et traversé? L’Anartiste veut participer à l'exploration de cette question afin d'y apporter des réponses.

    La forme:
    L’Anartiste sera un bistrot, un café, un lieu de convivialité de 45m2 situé au 13 rue des Couteliers. “Un bistrot à quoi?” me demande-t-on souvent. Un bistrot tout court, simplement, renouant avec les fonctions premières de ce type établissement.
    Un endroit où l’on parle, où l’on consomme des produits de qualité, où l’on retrouve les gens du quartier que l’on apprécie sans vraiment les connaitre. Un endroit où on se sent bien, où on a envie de partager nos joies, nos doutes et nos douleurs.
    Un lieu d’échanges et de discussions passionnées, les fameuses discussions de comptoir souvent raillées et discréditées. Un bistrot, comme de ceux qui ont vu l’Histoire s’écrire en étant le lieu de rendez-vous des artistes, des intellectuels, des résistants et des gens du coin comme ceux de passage.
    Alors quand je dis qu’il y aura des livres, des revues philosophiques et politique, un mur d’exposition; quand j’explique que tout sera d’origine naturelle, non issu de l’industrie et le plus possible direct producteur, quand j’explique que ce sera un endroit familial où les enfants seront les bienvenu avec un petit espace pour eux, on me répond que c’est un bar culturel, un bar bio.
    Non, c’est un bistrot, point.

  • Qui suis-je?
  • Nom, prénom: Salviac, Bruno
    Âge: 31 ans
    Adresse: Toulouse
    Situation familiale: marié, deux enfants (6 et 4 ans)
    Formation, diplômes: Master 2 en Histoire de l’art contemporain, spécialisé dans les métiers de l’exposition et du commissariat d’expositions.
    L’anartiste est d’ailleurs un néologisme de Marcel Duchamp, artiste du début du XXème siècle.
    Expérience professionnelle: Plusieurs années d'expérience dans la production (oeuvres et expositions) en art contemporain.
    Expérience de plusieurs mois comme manager dans un bar en Islande en 2008, je travaille comme barista et cuisinier depuis novembre 2015 dans un salon de café toulousain .
    Activités extra-professionnelles: Je suis un amateur de lecture, notamment de philosophie contemporaine.
    C’est grâce à ces lectures que j’analyse depuis de nombreuses années la fonction du café, comme lieu de rencontres, d’échanges, situé entre espace privé et espace public.


    Cela fait maintenant 18 mois que je travaille spécifiquement sur ce projet mais l’idée de base est très ancienne, elle remonte à avant mon expérience islandaise soit 9 ans.
    Les centres urbains, définis comme vivants (Toulouse par exemple avec tous ses étudiants) se déshumanisent. Les relations entre personnes sont emphatiques et ne sont plus qu’apparats.
    Mon cursus professionnel m’ayant permis d’alterner entre vie rurale et vie urbaine, j’ai pu observer un déficit grandissant de solidarité en ville ainsi que la difficulté d’avoir des produits de qualités, non chimiques et locaux.
    Il faut re-penser le café, le bar, non comme un commerce mais comme un service, une sorte d’animateur de la vie d’un territoire. Un lieu de rencontres, d’échanges, de facilitation de la vie sociale.
    Je me suis alors fixé des contraintes:
    La première, je vais être commerçant et je veux en vivre mais je souhaite que mon projet ait du sens, de l’intérêt pour moi et pour les autres.
    La deuxième contrainte et le respect de la Nature (environnement et être vivant y compris l’Homme) et passe donc par des produit naturels, en circuit court et le refus de travailler avec les gros groupes, les monopoles et les centrales d’achat.
    Pour m’aider, j’ai intégré le parcours A.D.R.E.S.S. financé par Toulouse Métropole (en septembre 2015) qui aide les entrepreneurs de l’Économie Sociale et Solidaire, c’est dans ce cadre que l’association Etymôn m’a accompagné tout au long du processus de création.
    La partie difficile a été de trouver le local. Je connaissais un établissement il y quelques années qui occupait le 13 rue des Couteliers, mais aujourd’hui fermé et aucune annonce de location en vue, je n’avais aucun contact. C’est en allant au cadastre et en remontant la piste de la S.C.I. qui gère le local que je suis arrivé à contacter la propriétaire.
    Aujourd’hui, j’ai un local et tous mes fournisseurs.

  • A quoi servira la collecte ?
  • Cette collecte me permettra de financer l'achat d'un biporteur - vélo cargo - qui sera mon véhicule utilitaire pour l'Anartiste. Il me permettra d'aller m’approvisionner auprès de mes fournisseurs locaux.

  • Les contreparties
  • Parce que chaque geste est un soutien.
    Parce que chacun soutient à la hauteur de ses moyens.
    Alors ma réponse sera unique et universelle, merci.

    Un geste = la contrepartie, unique et universelle...

    Les paliers de participation sont à titre indicatif, vous avez également la possibilité de choisir un montant libre pour votre participation à cette collecte, dans ce cas, choisissez une "participation sans contrepartie".


4 265 €

4 265 €
sur 4 200 €

Projet financé le
30 sept. 2016

Voir la progression 

Top contributeurs

Contreparties

Votre première boisson offerte + un sticker l'Anartiste

10 €

Parce que chaque geste est un soutien.
Parce que chacun soutient à la hauteur de ses moyens.
Alors ma réponse sera unique et universelle, merci.

9 contributeur(s), illimité.

Votre première boisson offerte + un sticker l'Anartiste

20 €

Parce que chaque geste est un soutien.
Parce que chacun soutient à la hauteur de ses moyens.
Alors ma réponse sera unique et universelle, merci.

4 contributeur(s), illimité.

Votre première boisson offerte + un sticker l'Anartiste

30 €

Parce que chaque geste est un soutien.
Parce que chacun soutient à la hauteur de ses moyens.
Alors ma réponse sera unique et universelle, merci.

11 contributeur(s), illimité.

Votre première boisson offerte + un sticker l'Anartiste

50 €

Parce que chaque geste est un soutien.
Parce que chacun soutient à la hauteur de ses moyens.
Alors ma réponse sera unique et universelle, merci.

13 contributeur(s), illimité.

Votre première boisson offerte + un sticker l'Anartiste

75 €

Parce que chaque geste est un soutien.
Parce que chacun soutient à la hauteur de ses moyens.
Alors ma réponse sera unique et universelle, merci.

0 contributeur(s), illimité.

Votre première boisson offerte + un sticker l'Anartiste

100 €

Parce que chaque geste est un soutien.
Parce que chacun soutient à la hauteur de ses moyens.
Alors ma réponse sera unique et universelle, merci.

3 contributeur(s), illimité.

Votre première boisson offerte + un sticker l'Anartiste

150 €

Parce que chaque geste est un soutien.
Parce que chacun soutient à la hauteur de ses moyens.
Alors ma réponse sera unique et universelle, merci.

1 contributeur(s), illimité.

Votre première boisson offerte + un sticker l'Anartiste

300 €

Parce que chaque geste est un soutien.
Parce que chacun soutient à la hauteur de ses moyens.
Alors ma réponse sera unique et universelle, merci.

0 contributeur(s), illimité.

Votre première boisson offerte + un sticker l'Anartiste

500 €

Parce que chaque geste est un soutien.
Parce que chacun soutient à la hauteur de ses moyens.
Alors ma réponse sera unique et universelle, merci.

0 contributeur(s), illimité.

Votre première boisson offerte + un sticker l'Anartiste

1 000 €

Parce que chaque geste est un soutien.
Parce que chacun soutient à la hauteur de ses moyens.
Alors ma réponse sera unique et universelle, merci.

1 contributeur(s), illimité.

Votre première boisson offerte + un sticker l'Anartiste

1 500 €

Parce que chaque geste est un soutien.
Parce que chacun soutient à la hauteur de ses moyens.
Alors ma réponse sera unique et universelle, merci.

0 contributeur(s), illimité.